L’EDITO


Vous le savez, nous défendons les propositions artistiques originales qui évoquent le monde tel qu’il est ou tel que nous le rêvons, nous divertissent souvent mais ne nous abrutissent jamais. C’est notre leitmotiv depuis 9 ans que nous arpentons nos villages et cette édition ne fera pas exception à la règle.

Parmi les multiples préoccupations et urgences du moment, nous avons choisi cette année de parler de frontières, avec la gravité indispensable au sujet mais également avec toute la légèreté nécessaire pour les sauter!

Nous évoquerons avec le puissant Terres Closes ces murs de la honte qui barrent les routes de l’exil à ceux qui ont tout laissé derrière eux, tandis que Kamchàtka nous poussera à la rencontre de ces nouveaux venus pour mieux questionner notre hospitalité.

Mais les frontières, il y en a partout et surtout dans nos têtes! Au cours d’une journée en paysages au Mas Neuf où nous prévoyons l’improbable rencontre entre la Fanfare D’occasion et le berger des lieux,  Tire-toi de mon herbe bambi ! s’attaquera avec malice à l’esprit de propriété et à notre propension à être rassurés par les barrières. Elle pas princesse, lui pas héros  et Fougues questionneront quant à eux nos barrières mentales, via les modèles et préjugés que nous projetons sur la jeunesse.

A l’automne, le clown funambule Rémi Luchez viendra Pousser les murs lors d’une balade artistique créée spécialement pour nous à Pégairolles de Buèges puis s’obstinera à construire des ponts dans le spectacle Miettes. Cette obstination à réunir nous parle. Rencontrons-nous !

 

Le mot frontière est un mot borgne. L’homme a deux yeux pour voir le monde.” Paul Eluard

Enregistrer

Enregistrer